Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marie Chartres

Marie Chartres

Blog de Marie Chartres, publiée à L'Ecole des Loisirs.


Gémir n'est pas de mise

Publié par Marie Chartres sur 9 Juillet 2010, 19:30pm

Catégories : #Autres

 

le-ruban-blanc.jpgNon ce que tu veux, c'est préserver ton cœur. L'emballer, le protéger, l'immuniser.

La veille, il avait beaucoup neigé. Une sorte de blizzard. Et ce blanc immaculé et glacé t'avait donné cette idée de l'empaqueter. Ce cœur sang de rouge.

Dans la salle de bain, tu avais ôté tes vêtements un à un, aussi lentement que pouvait le faire ta mère. Ce jour-là, il n'y avait aucune écorchure sur ta peau, une virginité épidermique, tout était si neuf, si nouveau, presque beau. Aucune blessure, il fallait simplement préserver et garder ce bout de palpitant auquel tu croyais malgré tout. Parfois, tu croises tes bras sur lui comme on le ferait avec un enfant. Une sorte de berceuse douce heureuse. Le reste de toi, tu t'en bats mais ce cœur là est une idée fixe, une obsession.

C'est le morceau de toi que tes parents n'ont jamais tenté de toucher, c'est le morceau que va bientôt perdre ton frère.

Tu t'observes nue dans le miroir, tu caresses tes seins en t'assurant que sur la gauche, ça bat toujours. Et puis tu fouilles dans l'armoire à pharmacie où tout est blanc presque laiteux. Sparadrap, gazes que tu découpes à la mesure de ton cœur trop grand. Tu l'emmaillotes comme un nouveau né, ah non, jamais quelqu'un ne viendra y toucher. Le voilà protégé, ceinturé, dissimulé.

Ton palpitant momifié. Tu n'ouvriras son tombeau que lorsque tu l'auras décidé.

Devant une vague, une fleur, un homme, peut-être.

Tu penses qu'il y aura bien un ami, un cher ami pour s'en occuper.

Que ça existe.

Tu grifferas l'air et la terre pour le trouver.

Ce cœur ami qui te transfusera.

C'est ce que tu murmures en appliquant le pansement sur ce cœur si grand.

 

 

(Photo extraite du film "Le ruban blanc")

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Thierry Radière 17/08/2010 11:38


Très beau texte, Marie. J'aime le côté méticuleux et appliqué de votre écriture. Tous les mots sont bien choisis, il n'y aucune fioriture et l'effet est suffocant. Bravo !


Marie Chartres 17/08/2010 12:31



Merci Thierry ! ça me touche beaucoup.



Marion 18/07/2010 11:16


Bonjour Marie Chartres,

Je suis arrivée ici par Facebook et une photo que Déborah Heissler avait postée sur son mur.

Je n'ai lu que votre premier texte, très juste, très mystérieux, très pensif...

Il donne envie de continuer à lire votre blog.

Merci :)


Undeva 11/07/2010 21:23


Lu avant d'avoir vu le film "Le ruban blanc", puis relu, après la séance... Le même blanc, la même beauté, la même intensité... Votre point commun : l'art du talent.


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents